Informations Récentes

Efficacité et absence de risque des corticostéroïdes inhalés chez les BPCO

Efficacité et absence de risque des corticostéroïdes inhalés chez les BPCO

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Ann Fam Méd 2006 ; 4 :253-262

 

GARTLEHNER G et coll effectuent une revue systématique de la littérature et une méta analyse des publications d’essais contrôlés, randomisés, réalisés en double aveugle, concernant l’utilisation des corticostéroïdes inhalés (CSI) dans la BPCO : 13 études concernent l’efficacité et 11 la sécurité.

 

Résultats
Les CSI réduisent le nombres des exacerbations (risque relatif : 0.67) sans influencer de façon significative, la mortalité (RR : 0.81). Ils améliorent en général, la qualité de vie évaluée par le questionnaire de St Georges. Les effets secondaires sont mineurs et peu différents des groupes placebo. Cependant, il existe un risque de cataracte et de glaucome à l’usage prolongé des CSI (chez les asthmatiques), mais non significatif chez les patients BPCO (OR : 1.03). Par contre, il existe une légère augmentation du risque de fractures pour les doses élevées (≥ 700μg/jour) = 0R : 1.19 (95%CI ; 1.10-1.28)

 

Conclusion
Cette méta analyse qui montre  le rapport risque/bénéfice chez les BPCO modérées-sévères, est en faveur des CSI qui réduisent la fréquences des exacerbations sans effet secondaire notable.