Informations Récentes

Bibliographie 2009

Efficacité à court et long terme d’un programme de réhabilitation respiratoire à domicile des BPCO

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Décembre 2009 09:13

VAN WETERING CR et coll - Thorax 2010 ; 65 : 7-13

L’intérêt de la réhabilitation respiratoire des patients BPCO à un stade avancé (VEMS moyen d’environ 40-45% prédit) est reconnu (STAV) améliorant dyspnée, capacité d’exercice et qualité de vie. Il y a peu d’information de cette réhabilitation respiratoire chez les patients BPCO à un stade précoce (VEMS moyen 60% prédit). VAN WETERING CR et coll (Short and long term efficacy of a community-based COPD management program in less advanced COPD : a randomized controlled trial) proposent d’analyser les résultats de 4 mois de réhabilitation suivis de 20 mois d’entretien actif chez des patients du stade 2 et 3 du GOLD, volontaires, ayant une réduction de leur capacité d’exercice maxima, inférieure à 70% de la valeur normale prédite.

Lire la suite : Efficacité à court et long terme d’un programme de réhabilitation respiratoire à domicile des BPCO

 

Etude coût-efficacité de l'auto-traitement des exacerbations sur leur sévérité chez les patients BPCO : Etude COPE II

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Décembre 2009 09:17

Thorax 2009, en ligne le 6 septembre

Les principales dépenses des patients BPCO sont liées au traitement des exacerbations avec comme composant principal le coût des hospitalisations. EFFING T et coll (The (cost)-effectiveness of self-treatment of exacerbations on the severity of exacerbations in COPD patients : the COPE II Study)) proposent d'évaluer les effets de l'auto-traitement des exacerbations des BPCO et une analyse coût-efficacité. Ils ont recruté 159 patients BPCO selon les critères du GOLD, sans exacerbation le mois précédant l'inclusion, ayant présenté 3 ou plus exacerbations (traités par corticoïdes oraux et/ou antibiotiques, ou ayant nécessité une hospitalisation) dans les deux années précédant l'inclusion avec un VEMS après bronchodilatation entre 25 et 80% prédit.

Lire la suite : Etude coût-efficacité de l'auto-traitement des exacerbations sur leur sévérité chez les patients BPCO : Etude COPE II

   

Index pronostic pour les BPCO : index BODE actualisé et index ADO

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Décembre 2009 09:19

Lancet 2009, 374 : 704-711

Proposé en 2004 par BR CELLI et coll (New Engl J. Med 2004 ; 350 : 1005) l’index BODE a contribué à améliorer l’évaluation pronostique des BPCO puisqu’il prédit mieux leur mortalité que ne le fait leur fonction respiratoire. Cependant le risque de mortalité qu’il prédit n’a jamais été comparé à la mortalité observée dans différentes populations. PUHAN MA et coll (Expansion of the prognostic assessment of patient with COPD : the updated BODE index and the ADO index) proposent dans ce travail de comparer la mortalité prédite par l’index BODE à la mortalité observée, de vérifier si sa révision améliore son évaluation pronostique et de développer et valider un index simplifié ADO. Leur travail repose sur 2 cohortes, l’une suisse de 232 BPCO sévères (VEMS : 45.2±16.2% prédit) âgés de 72.2±9.1 ans suivie en réhabilitation respiratoire, l’autre espagnole de 342 BPCO moins sévères (VEMS : 52.4±16.2% prédit) moins âgés (67.9±8.6 ans) recrutés après une première exacerbation.

Lire la suite : Index pronostic pour les BPCO : index BODE actualisé et index ADO

   

Le syndrome métabolique chez les patients bronchitiques chroniques et BPCO

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Décembre 2009 09:45

Chest 2009 ; 136 : 1039-1046

L'OMS définit le syndrome métabolique par l'association d'une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1.10g/l associée à au moins 2 des critères suivant : IMC≥30kg/m2 ; HDL cholestérol < 0.40g/l pour les hommes et 0.50g/l pour les femmes, ou triglycérides > 1.50g/l ; pression artérielle ≥140/90mmHg ou traitement antihypertenseur ; HGPO 75g de glucose avec glycémie à 2 h≤1.40g/l. Sa prévalence augmente avec l'âge et concerne 40% des plus de 50 ans aux USA et 30% en Europe. L'inflammation systémique et l'inactivité physique marquent la sévérité de la BPCO. L'inactivité physique et les syndromes métaboliques sont des facteurs importants de l'inflammation systémique. WATZ H et coll (The metabolic syndrome in patients with chronic bronchitis and COPD) ont  étudié la fréquence du syndrome métabolique et ses conséquences sur l'inactivité physique et l'inflammation systémique chez 170 patients BPCO à différents stades du GOLD (I, n=34 ; II, n=57 ; III, n=43 et IV, n=36) et 30 patients bronchitiques chroniques ayant une spiromètrie normale.

Lire la suite : Le syndrome métabolique chez les patients bronchitiques chroniques et BPCO

   

Pression artérielle pulmonaire chez le sujet sain au repos et à l’exercice

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Lundi, 07 Décembre 2009 09:48

Eur Respir J 2009, 34 : 888-894

Une pression artérielle pulmonaire moyenne au repos > 25mmHg et à l’effort >30mmHg définit l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) pour la Société Européenne de Cardiologie (Eur Heart J 2004 ; 25 :2243). Tartulier M proposait de définir l’HTAP par des valeurs de pression artérielle pulmonaire moyenne supérieure à 20mmHg au repos et 30mmHg pour un exercice modéré de 30 à 40 W (Bull Physiopath Respir 1972 ; 8 : 1295). KOVACS G et coll (Pulmonary arterial pressure during rest and exercise in healthy subjects : a systematic review) proposent une analyse de la littérature pour résumer les résultats des valeurs hémodynamiques obtenues chez le sujet sain au repos et à l’exercice par cathétérisme cardiaque droit. Ils ont relevé dans la littérature, en langue anglaise, française et allemande, entre 1947 et 2003, 47 publications soit une population globale de 1187 sujets sains, stratifiés pour l’age, le sexe, l’origine géographique, la position corporelle et le niveau d’exercice.

Lire la suite : Pression artérielle pulmonaire chez le sujet sain au repos et à l’exercice

   

Page 1 sur 12