Informations Récentes

Bibliographie 2008

Procalcitonine et prescription d'antibiotiques dans les infections respiratoires

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Jeudi, 27 Novembre 2008 10:43

Arch Interm Med 2008 ; 168 : 2000-2007

Sans preuve de leur étiologie bactérienne, les infections respiratoires conduisent à un excès de  prescription d'antibiotiques en médecine générale de ville. SIMON L et coll (Clinical Infectious Disease 2004 ; 39 : 206-207) ont montré dans une méta-analyse que le dosage de la Procalcitonine (PCT) sérique est plus sensible et plus spécifiques que celui de la Protéine C Réactive pour diagnostiquer les infections bactériennes et les différencier des infections virales. BRIEL M et coll (Procalcitonin-guide antibiotic use vs a standard approach for acute respiratory tract infections in primary care) ont réalisé un essai de non infériorité, étude ouverte multicentrique et randomisée pour vérifier si l'antibiothérapie guidée par le dosage de la PCT réduit son utilisation.

Lire la suite : Procalcitonine et prescription d'antibiotiques dans les infections respiratoires

 

Le bénéfice de la réhabilitation respiratoire ne dépend pas de l'âge des BPCO

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Jeudi, 27 Novembre 2008 10:35

Age and ageing 2008 ; 37 : 530-535

La réhabilitation respiratoire améliore la tolérance à l'effort et la qualité de vie des BPCO. DI MEO et coll (Age does not hamper the response to pulmonary rehabilitation of COPD patients) ont, dans une étude prospective recherché les caractéristiques des patients BPCO qui pourraient définir les groupes qui bénéficient le plus de la réhabilitation.

Lire la suite : Le bénéfice de la réhabilitation respiratoire ne dépend pas de l'âge des BPCO

   

BPCO : effets de fluticasone avec ou sans salmétérol sur les marqueurs systémiques de l'inflammation

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Jeudi, 27 Novembre 2008 10:32

Am J Respir Crit Care Med 2008 ; 177 : 1207-1214

L'inflammation systémique joue un rôle important dans l'évolution et la mortalité des BPCO. Elle est liée à des manifestations extra pulmonaires de la maladie : infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, mort subite, arythmies cardiaques etc.… La corticothérapie inhalée diminue la fréquence des exacerbations et améliore la qualité de vie des BPCO. SIN DD et coll (Effect of fluticasone with or without salmeterol on systemic biomarkers of inflammation in COPD) proposent dans ce travail double aveugle, randomisé et contrôlé, d'étudier si les corticoïdes inhalés seuls ou associés aux béta2adrénergiques longue action diminuent l'inflammation systémique des BPCO stables.

Lire la suite : BPCO : effets de fluticasone avec ou sans salmétérol sur les marqueurs systémiques de l'inflammation

   

BPCO : essai sur 4 ans du tiotropium - Etude UPLIFT

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Jeudi, 27 Novembre 2008 10:02

N Engl J Med 2008 ; 359 : 1543-1554

Des essais cliniques du tiotropium (Spiriva®) ont montré qu'il augmentait la tolérance à l'effort, la qualité de vie, qu'il réduisait la fréquence des exacerbations et le risque de décès (SALPETER SR 2007). Dans une étude rétrospective d'ANZUETO A et coll (Pulm Pharmacol Ther 2005 ; 18 : 75-81) il ralenti le déclin du VEMS chez les BPCO. TASHKIN DP et coll (A 4 year trial of tiotropium in COPD) ont conduit sur 4 ans (5993 BPCO dont 3535 ont terminé l'étude), une étude multicentrique, randomisée, double aveugle contre placebo, en groupes parallèles chez des BPCO stade II (46%) III (44%) et IV (9%) du GOLD pour étudier le déclin annuel moyen du VEMS et de la CVF, la qualité de vie (questionnaire de Saint George), la fréquence des exacerbations et la mortalité comparant la prise journalière de 18µg de tiotropium (groupe T, 2987 patients) à un placebo (groupe PCB, 3006 patients).

Lire la suite : BPCO : essai sur 4 ans du tiotropium - Etude UPLIFT

   

Page 1 sur 16